La Direction

                            

Direction APOJEE

        Olivier Metzelard                    Xavier Bonabal                  Marc Coustet

Avant de créer APOJEE, quel a été votre parcours ?

Olivier Metzelard : avant APOJEE, nous avons eu tous les 3 une vie professionnelle dans des fonctions opérationnelles chez des équipementiers ou des constructeurs automobiles majeurs. Pour mon cas personnel, j’ai toujours travaillé en Recherche & Développement. J’ai ainsi occupé les postes de responsable R&D des électroniques pour véhicules PSA & BMW (106 et saxo électriques), puis responsable R&D des bobines d'allumage. Xavier Bonabal a œuvré en tant que Chef de projet véhicule chez un constructeur automobile français.
 

Pourquoi avoir créé APOJEE ?

Olivier Metzelard : le processus de création d’une entreprise est toujours complexe et propre à chacun. S’il fallait synthétiser, je dirais que nous partagions l’envie de créer et de nous investir dans des projets innovants et techniques entourés d’hommes et de femmes partageant nos valeurs : engagement, pragmatisme, recherche de l’excellence
 

Quelles sont les étapes clés du développement de la société ?

Olivier Metzelard : les premières années qui ont suivi la création en 1999 ont été des années d’apprentissage. Elles nous ont permis de développer la connaissance du monde de la TPE/PME et d’établir les bases et les critères fondamentaux d’APOJEE : pérennité, excellence technique et innovation. Durant cette période, l’entreprise a connu une croissance annuelle régulière de l’ordre de 30%, ce qui nous a permis de créer des emplois jusqu’à atteindre une dizaine de personnes.
A partir de 2006, APOJEE s’est davantage concentré sur le développement de produits propres afin de consolider et de diversifier ses activités. Ces produits s’adressent essentiellement à des centres de recherches et des laboratoires spécialisés.
A partir de 2009, APOJEE a pu apporter son expertise dans le cadre du développement des électroniques de puissance pour les véhicules électriques. Cette activité nous a permis de multiplier notre chiffre d’affaire par 4 en 3 ans et nos effectifs ont atteint 42 personnes.
Aujourd’hui, nous sommes dans une phase de consolidation que nous menons par de la diversification, l’étude et la réalisation de produits propres et la recherche de nouveaux accords de partenariats avec de grands Groupes Industriels.
 

Qu'est ce qui fait aujourd'hui la spécificité d’APOJEE ?

Xavier Bonabal : APOJEE reste une entreprise à taille humaine, avec des circuits de décision très rapides qui permettent une grande réactivité. Mais avant toute chose, APOJEE possède une expertise technique aujourd’hui reconnue dans des domaines variés. Ces capacités techniques nous permettent par exemple de proposer des produits et des services très pointus à destination des écuries de Formule 1.
Par ailleurs, sur la base de partenariats successifs avec de grands acteurs de l’industrie, nous pouvons dire que nous avons su développer de fortes synergies qui vont au-delà de relations purement commerciales.
 

Pourquoi travailler chez APOJEE ? Qu'est ce qui rassemble/définit les salariés APOJEE ?

Xavier Bonabal : Travailler chez APOJEE c’est avant tout rechercher de la motivation dans des projets techniques, souvent à la pointe de la technologie et pour des clients d’envergure internationale. C’est aussi être animé par un esprit d’équipe où chacun peut exprimer ses qualités et apporter sa contribution. De par sa taille et son organisation, APOJEE est une entreprise à taille humaine où chacun a la possibilité de « voir » le résultat de son propre travail. La montée en puissance professionnelle est fortement encouragée. 
  

Quels sont vos prochains défis à relever ?

Olivier Metzelard : Le prochain grand défi pour APOJEE est de réussir notre implantation en Allemagne. Notre objectif est de développer une structure équivalente outre Rhin. Nos investigations nous ont prouvé que la demande y était forte et qu’à l’heure actuelle, une entreprise comme APOJEE était en mesure d’y répondre.
L’autre grand objectif est de poursuivre le développement de la société par la captation de nouveaux marchés, notamment dans le secteur du véhicule électrique.   
Enfin, nous allons renforcer notre capacité de production de petites séries.
 

Quelle est votre devise ?

Olivier Metzelard : « Ouvrez les yeux »
Xavier Bonabal : « Si on veut obtenir quelque chose que l’on n’a jamais eu, il faut tenter quelque chose que l’on n’a jamais fait ».