Paul Tinwell

Paul Tinwell

Consultant expert en allumage et combustion
Le Dr Paul Tinwell travaille sur la R&D en Allumage et Combustion à APOJEE depuis 2008. Expert de renommée internationale, il est l'un des rares spécialistes à posséder une reconnaissance aussi pointue dans l'allumage que dans la combustion.
"Vivre c'est apprendre !"

Son parcours

Avant de rejoindre APOJEE, depuis 1988, Paul Tinwell a réalisé l’ensemble de son parcours professionnel dans l’industrie automobile : ROVER, FORD MOTOR, FEDERAL MOGUL. Il s’est très vite spécialisé dans l’allumage et la combustion et est à l’origine de nombreux brevets dans ce domaine. Visionnaire, il pose toujours la question suivante au client : « Qu-est ce que vous voulez faire dans 5 ans ? ».

Ses références

Quand on demande à Paul, s’il se considère comme un expert de rang international, modeste il répond : non. Mais il ajoute que lorsqu’il échange avec des responsables techniques de grandes firmes automobiles en Europe, au Japon ou aux Etats Unis sur les problématiques d’allumage et combustion, ses interlocuteurs prennent beaucoup de notes…

A la fin des années 80, Paul Tinwell travaillait déjà à la réduction des émissions polluantes des voitures à essence, à une époque où cette problématique était peu prise en compte. Il a notamment travaillé sur le moteur de l’ancienne Austin Mini pour le transformer en moteur à injection. Durant sa carrière il a été amené à travailler avec les plus grands constructeurs automobiles mondiaux pour les véhicules grand public et pour la Formule 1. Du fait de sa double expertise en allumage et en combustion, ses compétences sont très recherchées.

Sa mission chez APOJEE

Paul Tinwell apporte son expertise au développement technique de l’activité Allumage et Combustion. Il utilise les moyens d’APOJEE, en particulier le SMART COIL (émulateur de bobine d’allumage) dans ses travaux de recherche pour optimiser le rendement des moteurs thermiques. Il développe des bougies high-tech destinées à des applications spécifiques comme la Formule 1.

Comme le précise Paul, aujourd’hui sur les moteurs les plus performants du marché, seulement 35% du carburant consommé sert à produire de l’énergie. Toutes ses recherches consistent à mettre au point de nouvelles technologies pour gagner 5% de rendement. Ce gain représente un enjeu économique et écologique de grande ampleur pour les constructeurs automobiles.